Image of the Grunenthal Logo
Image of the Montescano Pain School Logo
comprendre ma douleur... L’initiative comprendre ma douleur a été développé par Grünenthal GmBH en collaboration avec Bergamo Pain School.

De quoi pourrait-il s'agir ?
Douleur neuropathique

Take a pain questionnaire by the My Pain Feels Like initiative
 

Qu'est-ce que la douleur neuropathique localisée ? Définition, symptômes

Qu'est-ce que la douleur neuropathique ?

La douleur neuropathique (DN) est une douleur chronique résultant de lésions nerveuses. Elle peut être causée par de nombreuses maladies ou affections. La douleur neuropathique affecterait jusqu'à 26 millions de personnes à travers le monde. La douleur neuropathique peut affecter de grandes zones du corps ou être limitée à une zone de plus petite taille. On parle alors de douleur neuropathique localisée (DNL).

Quelles sont les causes de la douleur neuropathique ?

La douleur neuropathique peut survenir en l'absence de causes évidentes telles qu’un accident, une blessure, une brûlure chimique,…. Il existe plusieurs circonstances extérieures susceptibles d'endommager directement les nerfs et d'induire une douleur neuropathique, comme par exemple :

La douleur neuropathique est également une complication fréquente d'autres maladies, notamment le zona ou infection par le virus herpès zoster (névralgie post-zostérienne ou NPZ), une infection par le VIH, le diabète sucré (polyneuropathie diabétique ou PND), la sclérose en plaques ou les compressions nerveuses lombaires (les lombosciatalgies).

Quels sont les symptômes typiques de la douleur neuropathique ?

La douleur neuropathique est une affection douloureuse chronique souvent décrite par les patients au moyen de symptômes tels qu'« élancements », « brûlures » ou « piqûres ». Elle peut également être ressentie comme des « fourmillements ». En outre, les patients atteints de douleur neuropathique peuvent présenter des symptômes tels qu'une allodynie (lorsqu'une stimulation normalement non douloureuse devient douloureuse, comme un léger contact ou le frottement des vêtements) et une hyperalgésie (lorsque qu'une stimulation légère ou modérée provoque une douleur sévère).

Comment la douleur neuropathique est-elle diagnostiquée ?

La douleur neuropathique est souvent difficile à diagnostiquer, pouvant entraîner une prise en charge inadaptée, et ce, pendant de nombreux mois voire des années. Un diagnostic correct et précoce est capital pour proposer une prise en charge adaptée et pour soulager les symptômes de la douleur neuropathique. C'est pourquoi il est important que les patients puissent décrire leurs symptômes de la manière la plus précise et détaillée possible à leur médecin. Dans le cadre de cette démarche diagnostique, le médecin effectuera un examen physique et posera des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux des patients.

Que peuvent faire les patients ?

Il existe des traitements et il est important d'agir. Ressentez-vous des symptômes que vous décririez comme une « brûlure », un « élancement » ou une « piqûre » ? Avez-vous une peau sensible et/ou éprouvez-vous une sensation de type « fourmillements » ?

Si vous souffrez d'une douleur chronique et pensez qu'il pourrait s'agir d'une douleur neuropathique, nous vous conseillons de compléter le « questionnaire sur ma douleur » et de consulter votre médecin. Ce questionnaire est un outil destiné à améliorer la communication entre les patients et les médecins tout en aidant le médecin à établir un diagnostic précis de votre douleur. Pour ce faire il sera donc nécessaire de décrire précisément votre douleur, sur quelle partie de votre corps elle survient et s’il existe des facteurs déclenchants. En vue de préparer cette consultation chez le médecin, les patients doivent compléter attentivement le « questionnaire sur ma douleur », imprimer les résultats et en discuter avec leur médecin. Vous pouvez en savoir plus sur les options de traitement possibles ici.

Avertissement :
Les informations contenues sur ce site Internet ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d’un professionnel de la santé. Seul un professionnel de la santé peut décider quelles procédures diagnostiques et options thérapeutiques sont les plus adaptées à chaque patient.